Market Assessment

Hibiscus (bissap) value chain analysis, Senegal, 2006 (French)

    Description
    D'origine soudanaise, le bissap a été introduit au Sénégal au début du 19 éme siècle et est cultivé de manière traditionnelle par les femmes en vue d'une consommation locale des feuilles et des calices des fleurs pour la sauce, les boissons et les confitures. Aujourd'hui, sur l'ensemble du territoire national mais principalement dans le Bassin arachidier (centre du pays) comprenant les régions de Diourbel, Kaolack, Fatick et Thiès, les populations cultivent le bissap.

    Avec la crise du secteur agricole, le bissap est devenu pour certaines localités du pays, en particulier la zone centre (bassin arachidier), une alternative à la monoculture de l'arachide. Cet engouement pour la production du bissap est aussi dû au fait que ce secteur offre de réelles opportunités de développement au regard des éléments suivants:

    • La demande des produits du bissap à l'exportation est forte, sous forme de calice sec et serait plus forte encore pour des produits plus élaborés comme le concentré ou la poudre instantanée;
    • Le potentiel de production intéressant et rapide (le bissap étant une plante annuelle);
    • La présence de plusieurs structures ayant un réseau d'intervention dans le milieu rural, et ayant acquis de l'expérience et de la capacité d'intervention pour développer la filière et encadrer les paysans;
    • Le Gouvernement a inscrit le bissap parmi ses priorités de développement agricole et cette culture bénéficie d'un soutien annuel du budget de l'Etat (soutien réel mais insuffisant).

    En 2005, on a estimé à plus 5000 ha la superficie cultivée pour une production nationale moyenne de 1200 tonnes réparties comme suite: consommation locale 400 tonnes, exportation 800 tonnes.

    Summary of results
    Pour accélérer le développement de la filière bissap, il faut, non seulement, lever ces contraintes mais aussi développer une offre de services spécialisés pour les différents niveaux de la filière. (production, transformation, et commercialisation). Ces services BDS nécessaires au développement de la filière s'articulent autour des domaines suivants:

    - Sécurisation de l'approvisionnement en intrants, notamment en semences pures certifiées, mais également en engrais, produits phytosanitaires, et en matériel d'emballage;
    - Augmentation de la productivité en introduisant des techniques améliorées de production;
    - Amélioration qualitative des produits en renforçant les capacités des producteurs au niveau des techniques de récolte et de post récolte;
    - Amélioration de la compétitivité sur les marchés de la filière bissap au Sénégal pour les activités d'exportation et de transformation en renforçant la qualité, la quantité, et la régularité des produits;
    - Développement de marchés;
    - Organisation des acteurs et promotion du transfert de technologie;
    - Recherche/Développement et Partenariat Public-Privé pour soutenir les initiatives du secteur privé.

    Le Sénégal a le potentiel de devenir un leader en Afrique de l'Ouest sur la filière bissap. Avec des opportunités existantes de pénétration de nouveaux marchés et la présence d'acteurs privés dynamiques, la filière peut objectivement prétendre doubler sa production dans une période de 5 ans. En combinant les efforts de structuration de la filière, de définition du profil des produits recherchés, et de renforcement des capacités des producteurs (productivité - quantité, compétitivité - qualité), la production peut atteindre 2500 tonnes par an pour un chiffre d'affaires de 3,12 millions USD, soit une augmentation de 1,92 millions USD.